Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lettre ouverte au Triumvirat

Ceci est une lettre ouverte au Triumvirat de l'UMP qui en fera, sûrement, si elle lui passe entre les mains, un origami du plus bel effet...

C'est donc dans la volonté d'exprimer un ras-le-bol partagé par beaucoup que je rédige ces quelques lignes sans me faire d'illusions sur l'effet produit. Mais j'espère bien apporter ma pierre à l'édifice.

Tout d'abord, je déplore la situation de l'UMP. Depuis 2012 (et même avant) on a l'impression d'un bateau ivre, allant de dérives en dérives. Force est de constater que l'élan des années 2006-2007 n'est plus là. Manque de projet, manque de leader naturel, manque de collectif et surtout une guerre larvée qui, depuis 18 mois, pourrit la vie de ce qui devait rester le 1er mouvement politique de France.

La faute à qui ? Et oui, nous sommes français donc nous cherchons des responsables. La faute à JF Copé, la faute à F Fillon, la faute aux petits lieutenants de chacun des deux, la faute aux seconds couteaux... Non, la faute est collective, morale, elle est le résultat de l'amalgame d'ambitions personnelles, d'un manque de charisme général, bref, elle a pris naissance au sein d'une pétaudière au sens propre du terme que Molière avait théorisé.

Après la crise dite Bygmalion, dont on peut se demander comment elle a fait irruption dans le débat public, un Triumvirat a été proclamé. Mais voilà où le bas blesse, ce Triumvirat n'a aucune légitimité au regard de nos statuts. Il est instauré dans l'illégalité la plus totale au mépris des adhérents.

Je sais bien que le respect des adhérents qui contribuent par leurs dons, leur action de terrain, leur bénévolat à faire vivre la machine UMP et à payer en partie le train de vie des membres de l'exécutif, n'est pas une priorité mais quand même...

Comment, quand 8% des adhérents expriment le vœu que l'UMP se recentre, Alain Juppé se sent pousser l'envie de dire qu'il nous faut impérativement devenir un parti centriste ? Je sais que son soutien à François Bayrou, à Pau, pour récupérer la CUB de Bordeaux n'y est pas pour rien mais là, on est dans la politicaillerie d'arrière boutique...
Comment, quand on a été condamné pour des faits plus graves que ceux que l'on reproche à Jérôme Lavrilleux, comme c'est le cas de Alain Juppé, on vient donner des leçons de responsabilité et d'éthique ?

Comment, quand on a comme François Fillon, créé le RUMP, dissidence de l'UMP, on peut venir parler d'unité et de respect de l'UMP ?

Bref, comment, en violant les statuts, on peut venir parler de respect des règles ? Je suis profondément choqué que de telles pratiques soient validées par une majorité de cadres de l'UMP qui ainsi prouvent que leur intérêt personnel passe avant l'intérêt général.

Enfin, pour conclure, je n'appelle pas au retour, à la tête de l'UMP de Nicolas Sarkozy. En effet, je pense qu'on ne nettoie pas les écuries d'Augias avec un plumeau, comme disait Chirac mais que le Karcher serait, pour moi, bien insuffisant !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :