Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bruno le Maire est brillant ! Je dis ça sans aucune ironie. Arriver à dire qu'il faut arrêter de donner les pleins pouvoirs aux ENArques quand on est soi-même un ENArque et Normalien et qu'on vise à avoir les pleins pouvoirs, c'est très fort...

Mais comme je suis honnête intellectuellement, j'ai pris le temps de lire ses propositions et de les commenter sous l'angle de la communication politique et de la connaissance de la vie de terrain des Fédérations et des pratiques inhérentes à la vie de l'UMP et de tout parti politique. 

Voici donc le programme de Bruno le Maire... Avec mes observations en gras italique ;)

1 - Renouveau par les militants
■ Nous déterminerons les points essentiels de la ligne politique du parti après consultation régulière des militants par Internet.

Là, ça ne mange pas de pain, en effet, le taux de retour sur ces consultations est marginal, les résultats jamais transparents et surtout, une majorité d'adhérents n'a pas accès ou maîtrise mal l'outil. De plus, selon la façon dont on pose la question, on induit la réponse, vieux système éculé mais qui fonctionne toujours...


■ Nous instituerons un vote préalable des militants de la circonscription électorale concernée pour toutes les investitures aux élections.

 

Sachant qu'en circonscription, on s'arrange pour présenter qui on veut en mettant telle ou telle condition, et que le parti a été incapable de mettre en place l'élection au national sans "magouilles" que lui-même dénonçait, à moins de changer TOUS les cadres actuels, il compte arriver comment à ce résultat ? De plus, les primaires faciliteront les candidatures dissidentes qui sont toujours mortifères...

■ Nous refonderons la Commission Nationale d’Investiture (CNI) qui comprendra à chaque fois parmi ses membres avec voix délibérante, le Président départemental, le Secrétaire départemental, les Parlementaires et le délégué de circonscription concernés. Les votes seront publics et un compte-rendu sera établi après chaque réunion et diffusé sur le site du parti.

 

Bon, donc là, en fait, on va faire une CNI... locale ! L'avantage de la CNI, c'est que, justement, elle regarde sans passion, elle est saisie par chacun et elle arbitre... Là, elle deviendra juge et partie !

■ Nous ouvrirons une plate-forme permanente en ligne du projet pour permettre aux adhérents de faire leurs propositions, de venir en débattre avec des experts ou des élus.

Là, on ne fait que rouvrir un forum, genre les "Ateliers du projet 2012" mis en place... par Nicolas Sarkozy !


2 - Renouveau par l’exemplarité
■ La parité est un impératif. Nous ne verserons pas un euro de pénalité au titre de la loi sur la parité aux élections nationales.

 

La parité, effectivement, c'est une belle chose MAIS le côté impératif pose problème car quand on a un bon bilan de sortant (homme ou femme) on sera remplacé par quelqu'un d'autre au risque de perdre des élections ! Il serait plus intelligent de proposer la mise en place de tickets Homme-Femme ou Femme-Homme avec succession "garantie", non ?

■ Nous mettrons en place, pour toutes les dépenses de plus de 20 000 euros, une véritable commission d’appel d’offres (CAO), comme dans les collectivités territoriales, avec des règles de mise en concurrence : nécessité de plusieurs devis, rédaction de cahier des charges, anonymat des réponses avant ouverture des plis, etc. Cette CAO sera composée par des délégués de circonscription élus lors du conseil national.

Ah, les appels d'offre... Précisions que ce système est difficile à mettre en place sauf à admettre qu'il n'y aura pas de prestations de dernière minute, pas de dépassement toléré, et surtout on ne se pose pas la question du conflit d'intérêt et de ce que cela peut induire comme "sous-estimation" des prestations...



■ Nous ferons réaliser un audit détaillé des comptes de l’UMP chaque année par une commission indépendante, et nous publierons cet audit sur le site Internet du parti.

C'est une bonne idée mais un audit "public" sur les comptes chaque année ça veut dire aussi donner accès à toutes les données stratégiques du parti. Déjà qu'on ne peut pas savoir quel est le nombre de militants à jour, je vous laisse imaginer le truc...


■ Nous mettrons en place des règles claires pour les cotisations : la liste des élus qui ne sont pas à jour de leur contribution sera rendue publique dans chaque fédération, chaque année. Aucune investiture ne sera accordée à un membre du parti qui n’est pas à jour de cotisation. La survie financière de l’UMP passe par la contribution de celles et ceux qui ont reçu le soutien de leur famille politique pour se faire élire.

 

Le problème de l'investiture est intéressant. Un candidat de la "société civile" ne pourra donc pas être investi UMP n'étant pas à jour de cotisation ? Il la prendra donc de façon opportuniste ? Bel exemple d'investissement dans la vie du parti !

■ Nous raccourcirons les délais d’envoi de la carte d’adhérent et de la vignette de réadhésion.

 

Ah, là, c'est étonnant, en effet cela veut dire qu'on ralentissait les adhésions ? Qui ? Pourquoi ? Seront-ils maintenus en poste ? Les Fédé qui gardent des adhésions sous le coude seront elles sanctionnées ?

3 - Renouveau pour la reconquête
■ Nous mettrons en place un fonds pour la reconquête pour soutenir prioritairement les territoires à reconquérir. Nous faciliterons l’achat de permanences pour les fédérations, prioritairement là où il n’y a pas de parlementaire.

Donc, au moment où l'on parle de vendre le siège national, on va acheter des sièges locaux qui plus est dans des territoires difficiles... La logique est subtile...


■ Nous autoriserons les fédérations à adopter des règles d’organisation territoriale plus souples et adaptées comme par exemple la constitution de comités de ville.

Donc, pour simplifier le fonctionnement (et donner des os à ronger) on va multiplier les structures... Que celles-qui existent fonctionnent d'abord avant de penser à en rajouter !


■ Nous accorderons une plus grande autonomie de gestion dans chaque fédération. Nous garantirons un meilleur retour des cotisations revenant aux fédérations. Nous mettrons en place une prime liée à la recherche de nouveaux adhérents pour les fédérations les plus actives.

 

Comme le parti est mal géré... on va donner plus d'autonomie de gestion localement (et multiplier le risque d'erreurs...). De plus on va garantir le retour... Sachant que, depuis des années, les fédés ne respectent pas les péréquations (ce qui arrange les finances du national) on va au devant d'une banqueroute annoncée... En plus, cette "prime" va créer un effet "adhérents" au détriment des militants donc une démobilisation de terrain pour "renflouer artificiellement" les caisses !


4 - Renouveau par la formation et l’accompagnement
■ Nous créerons une école des talents qui formera de manière continue nos candidats et cadres : technique du porte à porte, gérer ses comptes de campagne, prise de parole en public, etc.

 

De nombreuses fédés ont mis en place "bénévolement" ce genre de structure. Ici on va prendre des intervenants parisiens et les envoyer (frais en plus) ou faire des séminaires parisiens coûteux, pour faire la même chose sans connaissance du tissus local !



■ Nous garantirons un appui juridique permanent pour nos élus d’opposition. La reconquête des territoires perdus démarre dès les premiers jours d’opposition.

Cet appui sera une hotline parisienne ? Ah là encore une belle usine à gaz à prévoir... A quel coût ?

■ Nous susciterons le développement d’un réseau de clubs de réflexion ouverts à des problématiques nouvelles, associant tous les acteurs concernés.

Belle formule creuse qui ne recouvre rien et qui, pour le coup, pue l'ENArque à plein nez ! ;)


5 - Renouveau pour la victoire
■ Nous mettrons en place les primaires ouvertes, loyales et transparentes pour la désignation de notre candidat à la présidentielle.

 

Par internet, avec les codes en fédé et des personnes âgées qui voteront sans avoir vu l'écran, comme d'habitude... Ou bien en fédé avec bulletins et des procurations en blanc récupérées par les comités de soutien locaux... ;)

■ Nous donnerons des outils modernes à nos responsables sur le terrain. Nous produirons des analyses de terrain basées sur les résultats électoraux et les données INSEE : les campagnes en seront ainsi mieux préparées sur les messages et le positionnement politique de nos candidats.

 

Oui, donc en gros, on va faire à Paris le boulot que vous faites localement parce que vous êtes des incapables en fédé les gens...


■ Nous donnerons à nos candidats les moyens de se doter des outils numériques nécessaires. À l’heure où la politique prend une large place sur le web, notre parti est à la traîne ! La plupart des fédérations ne peuvent (financièrement ou humainement) se doter d’un site Internet et encore moins d’un compte Facebook ou Twitter. L’UMP assurera demain son rôle support sur ces questions.

Facebook et Twitter... c'est gratuit. Et les jeunes sont tous familiers de ce genre de médias. Un site internet, là encore, si on ne passe pas par Bygmalion, c'est gratuit avec une mise en place par le National et une plateforme ce qui est déjà le cas depuis des années !
 

Partager cet article

Repost 0