Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dès la sortie de son entretien avec Valeurs Actuelle, les réactions ne se sont pas faites attendre.

Sur Twitter, le Front National, Gilbert Collard en tête (qui est à la politique ce que Nabilla est à la comptabilité analytique) ne se privent pas pour fusiller l'ennemi Sarkozy. Il a "des boulets judiciaires aux pieds" assène le médiatique avocat (membre du Comité de Soutien de François Mitterrand en 1981, puis radical, Chiraquien en 2005, avocat d'assassins d'enfants, de trafiquants de drogue...). Bref, une belle caution morale...

Ensuite, le PS nous a envoyé le député PS Eduardo Rihan Cypel affirmant que Nicolas Sarkozy "nous joue un sketch, qui commence à devenir pitoyable". "C'est évident, Nicolas Sarkozy meurt d'envie de revenir, d'ailleurs il n'a pas besoin de revenir puisqu'il a toujours été là"...

Enchaînant l'argument d'autorité "Tout le monde sait qu'il crève d'envie de prendre sa revanche. J'observe que, même au mois d'août, Nicolas Sarkozy n'arrive pas à se faire oublier. C'est dire son impatience, voire son excitation", le Député est sûr de lui...

Mais, au final, on remarque quoi ? Que le FN est très gentil avec le PS et que le PS est complaisant avec le FN. Les alliés objectifs de 2012 savent-ils que 2017 est loin d'être joué et que Sarkozy reste leur grand ennemi commun ? Visiblement oui !

Partager cet article

Repost 0