Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ça résume assez bien l'idée...

Quelques jours après les attentats abjectes qui ont frappé Paris et la France, une petite musique commence à se jouer, l'Union (ou l'Unité) Nationale.

Comme à chaque fois (oui, on peut commencer à parler d'itération quand un phénomène se reproduit), le Gouvernement et François Hollande assisté de Manuel Valls y vont de leur couplet sur l'Unité Nationale. Vaste notion. Il faudrait que l'opposition vienne, pieusement et l'échine courbée, baiser la main du Monarque Républicain ainsi que celles de tout son aréopage de Ministres, sous Ministres, Secrétaires d'Etat et, en gros, tout ce qui a été nommé depuis 2012.

Il faudrait qu'au nom de cette Unité Nationale on "oublie" que depuis les attentats de Janvier, rien n'a été fait.

Il faudrait qu'on oublie que sous Nicolas Sarkozy de 2002 à 2012 (Intérieur + Président) les effectifs de la Police et Gendarmerie ont augmenté quand François Hollande, lui, voulait ajouter 60 000 profs dans un pays déjà bien encadré.

Il faudrait qu'on oublie qu'il y a 1 mois, quand Nicolas Sarkozy consultait les Républicains sur la Sécurité, il se faisait traiter de paranoïaque et parfois de Pétainiste.

Il faudrait qu'on oublie que Manuel Valls et Bernard Cazeneuve nous vantaient les mérites de leur Loi renseignement.

Il faudrait comme Alain Juppé être socialo-compatible et trouver tout ce que dit François Hollande bel et bon ? Qu'importe que ce ne soit que pour récupérer quelques voix de gauche pour une Primaire de la Droite et du Centre...

Bref, il faudrait religieusement écouter la gauche qui n'a rien fait nous sommer de la soutenir, de lui signer un chèque en blanc. Il faudrait écouter Manuel Valls appeler à la dignité alors même que toute honte bue il nous lançait l'écume au lèvre "Le retour du terrorisme c'est vous !" il y a tout juste 3 ans...

Alors non, l'Unité Nationale ce n'est pas se taire et laisser faire. C'est demander des comptes, exiger des actes, proposer des solutions et avoir un droit de suite car la sécurité de la France et la mort de nos concitoyens l'exigent.

Partager cet article

Repost 0