Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Franchement, cette semaine, je n'aimerais pas être à la place des SpinDoctors de Fillon et Juppé. Chacun des 2 staffs s'était préparé à affronter Sarkozy. Les arguments étaient prêts, les armes fourbies, les alliances faites, Juppé soutiendrait Fillon ou Fillon soutiendrait Juppé. Soyons franc, même si les équipes de Fillon avaient beaucoup utilisé, avec talent, l'astroturfing ( propagande utilisée à des fins publicitaires ou politiques ou encore dans les campagnes de relations publiques, qui ont pour but de donner une fausse impression d'un comportement spontané ou d'une opinion populaire) ils étaient peu sûrs d'arriver dans les 2 premiers. 

Mais voilà, une fois lancé les appels à la gauche pour faire baisser Sarkozy, nos 
​deux apprentis sorciers (bien qu'ayant l'âge de Maitre Yoda et Merlin l'Enchanteur) ont réussi à faire évincer Nicolas Sarkozy dès le 1er tour. 
Et les voilà face à face. Difficile de s'écharper sur le bilan d'un gouvernement dont ils ont, tous les 2 fait partie. Difficile de se reprocher grand chose politiquement. Alors il sont obligés d'improviser. L'un présente l'autre comme un cul-béni poutiniste limite fasciste et l'autre présente l'un comme une vieille buse gauchiste proche des islamistes.


Et voilà le problème : demander aux électeurs de Sarkozy de venir voter pour vous, ça marche pour certains (manque de culture politique, manque de mémoire, peur de la gauche agitée comme un spectre alors que les candidats restants l'ont conviée à venir voter au 1er tour de la Primaire de la Droite et du centre) mais ça ne fonctionne pas sur les autres. 
Du coup, les équipes s'arrachent les cheveux : 40% des votants sont des électeurs flottants. Donc, les équipes oscillent : un coup on fait fuiter que Sarkozy appelle à voter pour soi (alors que non), puis on tente le "Il le dit à son 1er cercle", problème le 1er cercle très bavard d'habitude est muet, alors on tente le "Electeurs de gauche, ne venez pas voter sinon vous financez le candidat de droite en 2017" (et là y a pas foutage de gueule ?). Mais en même temps, on se dit que, sans ces voix de gauche, on est mal, alors on répète que la Primaire est ouverte et qu'il faut faire barrage au FN et que soi-même on est le meilleur rempart (oui, étant acté que la gauche attend le candidat de droite comme le Messie, si, si, ils y croient)...

Alors, pour résumer, franchement, je n'aimerais pas être à la place des équipes des candidats qui, ayant convié la gauche au vin d'honneur pour le départ de Sarkozy, ne savent pas comment leur dire qu'ils ne sont pas les bienvenus au repas mais qu'ils peuvent quand même laisser un cadeau de mariage avant de partir dans la corbeille à la sortie qu'on appelle une urne ! 

Partager cet article

Repost 0