Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

On peut tout reprocher aux Républicains mais, en tous cas, on doit leur reconnaître un sens de l’humour certain. Le Trésorier National des Républicains, au lendemain d’une Primaire, envoie un courrier pétri d’humour aux adhérents. Après que cette Primaire « ouverte » pendant laquelle on nous a expliqué qu’elle était ouverte à tous, aujourd’hui, le Trésorier National, Monsieur Fasquelle, essaye de réveiller le sentiment d’appartenance à un parti (bon, je sais, c’est plus politiquement correct de dire Mouvement).

Le courrier, préparé en amont, ne cite pas le gagnant, forcément, à l’époque, on ne savait pas qui gagnerait, un peu comme pour les  émissions de fin d’année enregistrées où les invités feignent de se réjouir ensemble de la Nouvelle Année par une après-midi d’octobre autour du mousseux chaud !

Puis dans un style laconique, il qualifie le mandat de François Hollande de catastrophique. Mais le cœur du message n’est pas là. Le Trésorier, dans la prise de risque, joint un document de « témoignage de soutien » qu’il remettra « personnellement » à « notre candidat ». Outre le fait que le document est, en partie rédigé à coup de « total soutien » « confiance »  et « félicitations », celui-ci est le préambule à la donation pour une souscription.

Jusque-là, on peut reconnaître que la pilule est bien emballée, mais voilà, pris d’un vertige, le Trésorier National s’emporte il évoque notre « attachement à l’unité de notre famille politique ». Là, on commence à sourire. Après une campagne minable, déplorable, racoleuse et fallacieuse de certains candidats, évoquer l’unité de la famille politique, c’est déjà assez gonflé.

Dans sa fuite en avant, le Trésorier va toujours plus loin… Il nous engage à « affirmer notre volonté absolue de voir notre famille politique unie », derrière un candidat qui a appelé, comme son adversaire, la gauche à venir voter à une Primaire de la droite et du centre. Si là, ce n’est pas de l’humour, je me demande ce que c’est.

Mieux encore, il nous engage, ce Trésorier National, à « apporter notre soutien loyal et inconditionnel », un peu comme le soutien que François Fillon apportait à l’UMP en créant le RUMP ou celui qu’il apportait au Président des Républicains en demandant à Monsieur Jouyet de sortir des affaires contre Nicolas Sarkozy, ou comme celui de  Jean de Boishue qui affirme qu’il était « à Matignon pour aider Fillon à se débarrasser de Sarkozy », ou bien encore quand François Fillon disait « Si Sarkozy prend l’UMP au prochain Congrès, je quitte le parti » ?

Donc, au final, même si on nous demande de donner des sous, on doit reconnaître que le Trésorier National, au niveau foutage de gueule est un orfèvre et que, rien que pour ça, on peut l’applaudir : les applaudissements, ça ne coûte rien et ça fait plaisir à celui qui les reçoit ! 

Tag(s) : #Républicains

Partager cet article

Repost 0