Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il fut un temps où l'UMP puis (après que Fillon et Copé aient cassé le jouet sur l'autel de leur guerre picrocholine) plus tard Les Républicains, se targuaient d'être le Parti des Droits et des Devoirs.

Qu'en reste-t-il après la Primaire ? Si on fait le compte, pas grand chose. D'abord, être adhérent aux Républicains, ce sont des devoirs : payer une cotisation en est un cardinal. Mais quand il s'agit de droits, c'est plus compliqué. En effet, pour voter à la Primaire de la Droite et du Centre, il fallait, là encore, payer. C'est à dire que l'adhérent, non seulement payait une cotisation mais devait s'acquitter, pour bénéficier du droit de vote, de la même somme qu'un électeur lambda, y compris de gauche ou du FN (car Juppé, comme Fillon les ont invités à venir participer à la fête). 

Ensuite, comme autre "devoir", l'adhérent "doit" soutenir le candidat choisi par la Primaire. Rappelons que 80% des votant à la Primaire ne sont pas adhérents aux Républicains. C'est donc, là encore, un devoir sans droit en face.

Comble de l'ironie, le "candidat choisi par la Primaire", donc, rappelons-le à 80% par des non-adhérents devient... Président des Républicains ! Oui, vous ne rêvez pas. On a donné le "droit" à 80% de non adhérents de décider du patron d'un parti que les membres...n'ont pas choisi !

Ah, c'est clair que le parti des Droits et des Devoirs, s'arroge tous les droits et laisse les devoirs aux adhérents !  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :