Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Si Brel avait connu Fillon, on aurait peut être entendu ça... 

 

D’abord, d’abord, y a Péné
Elle s’appelle Pénélope
Elle a pas travaillé
Elle fait très interlope
Monsieur tellement qu’elle croit
Tellement qu’elle a prié
Qui fait rien de ses dix doigts
Mais elle sait plus où elle est
Elle qui est complètement cuite
Et qui s´prend pour la reine
Qui voudrait prendre la fuite
Qu’on lui lâche le grapin
Mais qu´on retrouve matin
Dans l´église qui roupille
Muette comme une carpe
Blanche comme un cierge de Pâques
Et puis qui balbutie
Et qui a l´œil qui divague
Faut vous dire, Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne pense pas, Monsieur
On ne pense pas, on prie

 

Et puis, y a l´autre
Des sourcils dans les cheveux
Qui mériterait des beignes
Qu´est méchant comme une teigne
Même qu´il donnerait pas sa chemise
A des pauvres gens malheureux
Qui a marié la Péné
Une fille de la ville
Enfin d´une autre ville
Et que c´est pas fini
Qui fait ses p´tites affaires
Avec ses p´tits costumes
Avec son petit RUMP
Avec son pt’it Jouyet
Qu´aimerait bien avoir l´air
Mais qui a pas l´air du tout
Faut pas jouer les pauvres
Quand on pique tous les sous
Faut vous dire, Monsieur
Que chez ces gens-là
On n´vit pas, Monsieur
On n´vit pas, on triche

 

Et puis, il y a les autres
La fille qui ne dit rien
Ou bien n´importe quoi
Et du soir au matin
Sous sa belle gueule d´apôtre
Et dans son cadre en bois
Y a la trombine du fils
Qui rembourse l’argent d’poche
Et qui r´garde tous ses proches
Bouffer la soupe au caviar
Et ça fait des grands flchss
Et puis y a la toute vieille
Qu´en finit pas d´vibrer
Et qu´on attend qu´elle crève
Vu qu´c´est elle qu´a l´oseille
Et qu´on n´écoute même pas
C´que ses pauvres mains racontent
Faut vous dire, Monsieur
Que chez ces gens-là
On n´cause pas, Monsieur
On n´cause pas, on compte

 

Et puis et puis
Et puis il y a Bourgi
Qui balance de l’oseille
Et qui les aime pareil
Qu’ils aiment le grizbi
Même qu´ils se disent souvent
Que Lacharière est trop bon
Avec sa revue des 2 Mondes
Avec presque pas de travail
Et qu´on bossera dedans
Et qu´il fera bon y être
Et que si c´est pas sûr
C´est quand même pratique…

 

Faut vous dire, Monsieur
Que chez ces gens-là
On n´bosse pas, Monsieur
On n´bosse pas, on fait du fric


 

Tag(s) : #Fillon

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :