Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Gilbert Bécaud (pour les jeunes, c'était une sorte de Matt Pokora de son époque) le chantait en son temps "Et maintenant que vais-je faire ?". Pour ma part, c'est décidé et ce sera un vote blanc. 

Oh, bien sûr j'ai tout entendu : les lepenistes m'expliquant que voter blanc c'est faire le jeu de Macron, les macronistes (ou macroniens d'ailleurs, on dit comment ?) m'accusant de faire monter le FN. Evidemment, à la démonstration c'est plus difficile. Bon, j'ai lu toutes les batteries et simulations de scénarios par d'apprentis mathématiciens (qui sûrement devait dormir en cours de proba) et à part me démontrer que si on vote moins pour l'un que pour l'autre c'est celui qui a le plus de voix qui gagne on ne m'a rien démontré scientifiquement. 

Sauf à admettre que "si on n'avait pas voté blanc on aurait voté pour tel ou tel" la démonstration est bancale. 
 

Là se pose la question "Pourquoi les candidats n'arrivent pas à convaincre ?" 

Et là, j'ai des hypothèses : 

1/ Leur personnalité. Entre une Marine Le Pen au sourire figé de césarienne pendant tout le débat et à l'agressivité constante s'oppose un jeune vieux (ou un vieux jeune) pontifiant et aux expressions surannées que même ma grand-mère évitait scrupuleusement d'employer. 


2/ Leurs programmes. Entre le programme évolutif de Marine le Pen (oui, entre ses positions changeantes sur l'Europe, l'Euro et des pans entiers inexistants, on peut s'interroger) et celui polymorphe de Macron qui change en fonction de l'interlocuteur, travaillant ainsi en marketing pur on peut se demander où l'on va.


3/ Leur campagne. L'une allant flatter cette France qui se sent déclassée en faisant chier des poulpes sur des bateaux de pêche accompagné de Collard déguisé en Capitaine Igloo  pendant que l'autre va commémorer du poilu et taper dans un ballon en costume avec des jeunes de cité.

4/ Leur incompétence. Le débat ayant prouvé que, l'un comme l'autre est d'une incompétence crasse sur la majorité des sujets et que chacun attendait de voir l'autre perdre pied en ne se rendant pas compte qu'ils coulaient tous les deux...

Alors comment cautionner l'un ou l'autre ? Comment envisager de participer à la mascarade qui verra l'un de ces deux incapables diriger le pays pendant 5 ans ? Et l'abstention me direz-vous... Je vous répondrais que si le droit de vote est un droit, il est aussi un devoir moral et que si je dois me déplacer pour dire de façon claire et intelligible que je ne veux aps de ce choix là, la seule façon est de voter blanc, de mettre une enveloppe aussi vide que les personnalités et les programmes des deux candidats qui, n'étant pas passés par les Primaires, nous ont démontré qu'ils n'avaient pas non plus le niveau moyen ou élémentaire !   

Tag(s) : #Présidentielle

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :